Le président de la République souligne les efforts de l'Algérie pour la consolidation de l'action internationale multilatérale

تبون
19/01/2024 - 17:28

Le président de la République a affirmé vendredi dans une allocution lue en son nom par le Premier ministre, M. Nadir Larbaoui, lors des travaux du 19e Sommet du Mouvement des Non-alignés (MNA) qui se tiennent dans la capitale ougandaise, Kampala, que l'Algérie œuvrait à renforcer l'action internationale multilatérale, en tant que principe immuable de sa politique étrangère, et à faire prévaloir les règlements pacifiques des conflits sur la confrontation.

Le président de la République a souligné que "l'Algérie qui occupe, depuis janvier et pour une durée de deux années consécutives, un siège non-permanent au Conseil de sécurité de l'ONU, œuvrera, partant de son histoire, de ses valeurs constantes et de sa vision future ambitieuse, à renforcer l'action internationale multilatérale, en tant que principe immuable de sa politique étrangère, et à faire prévaloir les règlements pacifiques des conflits sur la confrontation, tout en traitant les causes profondes des conflits au lieu de chercher à les contenir, ce qui avait compliqué et retardé le processus de leur règlement".

Il a réitéré, à ce propos, l'engagement de l'Algérie à défendre, depuis la tribune du Conseil de sécurité, les valeurs et principes du MNA, dont "la pertinence et l'efficacité ont toujours été prouvées" et qui constituent, a-t-il dit, "la base des positions de l'Algérie vis-à-vis des différents développements régionaux et internationaux et la source de ses efforts et initiatives visant à répandre la paix et la stabilité".

L'Algérie "conjuguera ses efforts avec ceux des autres Etats membre du MNA en vue de jeter les ponts du dialogue et de l'entente entre les différentes parties et définir les consensus nécessaires au sein du Conseil de sécurité sur les questions intéressant le Mouvement", outre sa "contribution à la conception des contours d'un nouvel Ordre mondial qui préserve les valeurs humaines et consacre les principes et objectifs de la Charte des Nations unies".

Dans ce contexte, le président de la République a appelé à "renouveler l'engagement vis-à-vis des principes fondateurs du MNA", notamment "la Justice, le respect des engagements internationaux, de la souveraineté des Etats et de leur intégrité territoriale, mais aussi la non-ingérence dans leurs affaires intérieures, la protection des intérêts mutuels et le renforcement du multilatéralisme".

Le président de la République a évoqué la conjoncture internationale et régionale "mouvante et alambiquée" ayant fait resurgir sur la scène internationale une "tendance de forte polarisation en faveur de puissances internationales et au détriment d'autres, et ayant approfondi les foyers de tension, qui ont atteint les plus hauts niveaux de menace pour la paix et la sécurité internationales et pour les valeurs de l'Humanité tout entière".

Dans cette perspective, le président de la République a estimé que les principes fondateurs du MNA revêtent aujourd'hui une "valeur renouvelée" dans le contexte du retour au choix de "recourir à la force comme alternative aux efforts diplomatiques pour résoudre les conflits internationaux".

Le président de la République a mis l'accent sur la consolidation de l'unité des pays du MNA et de leur positionnement stratégique, en tant qu'acteur agissant et contribuant à la "construction d'un ordre mondial à la logique participative et non exclusive".

Il a appelé, dans ce contexte, à "intensifier les efforts collectifs pour plaider en faveur de la cause palestinienne afin de faire entendre la voix de la justice, faire primer le droit et le principe d'égalité et consacrer la primauté du recours aux garde-fous juridiques contraignants qu'il convient de placer au-dessus de toute autre considération, conformément à la Légalité internationale et aux résolutions onusiennes".

Le président de la République a qualifié l'agression sioniste contre la peuple palestinien de "guerre d'extermination" et d'"exemple on ne peut plus clair de l'échec de la Communauté internationale à imposer des garde-fous et des restrictions à tous sans exclusive".

Il a affirmé, dans ce contexte, qu'au regard de cette situation tragique, le MNA et ses Etats membres doivent affirmer, haut et fort, que "l'ère de l'impunité est révolue", saluant l'attachement inaliénable du Mouvement au "soutien à la cause palestinienne" et appelant au "soutien au droit du peuple du Sahara occidental à l'autodétermination".

Sur le plan africain, le président de la République a souligné la conviction inébranlable de l'Algérie quant à "l'existence d'une étroite corrélation entre la sécurité et le développement", mettant l'accent sur l'importance de "l'encadrement de l'action collective en vue d'atteindre les objectifs escomptés et de redresser l'injustice historique commise à l'encontre du continent africain, pour ce qui est de la composante du Conseil de sécurité onusien".

Par ailleurs, le président de la République a salué la coopération intense de l'Algérie avec ses partenaires internationaux pour atténuer l'impact de la crise énergétique internationale.

Il a annoncé la tenue, début mars prochain à Alger, du 7e Sommet des chefs d'Etat et de Gouvernement du Forum des pays exportateurs de gaz (GECF), que l'Algérie voudrait ériger en "tournant décisif à même de renforcer le dialogue et la concertation entre les pays membres, d'une part, et entre les exportateurs et les importateurs d'autre part, pour soutenir et développer l'industrie du gaz naturel".

APS

Téléchargez notre Application mobile
ios

 

Les plus lus