Safia Mokrani remporte le Premier prix des jeunes architectes 

Architecture
07/05/2024 - 15:31

Le Premier prix de la 13 édition du Concours national des jeunes architectes, organisé par le magazine spécialisé «Vie de Villes» et accompagné par le Groupe industriel des ciments d'Algérie (GICA), a été attribué à la jeune architecte Safia Mokrani de Tizi Ouzou.

La cérémonie de remise de ce prix s'est déroulée à la salle Ali-Maâchi du Palais des expositions (Pins maritimes) de la Safex, en marge de la 26ème édition du Salon international du bâtiment, des matériaux de construction et des travaux publics (Batimatec), qui se tient du 5 au 9 mai.

La jeune architecte a remporté ce prix parmi huit projets finalistes qui étaient en lice pour ce concours national dont la thématique portait sur «Repenser les espaces communs dans les cités d'habitat».

Le deuxième prix de cette compétition a été attribué au jeune architecte Youcef Fares Belhadid d'Alger, tandis que le troisième prix a été remis à Nadir Madjoudj de Boumerdès.

Ces trois lauréats ont reçu des chèques de 400 000 DA pour le premier et une «Charrette d'Or», de 200 000 DA et une médaille d'argent pour le deuxième, et 100 000 DA et une médaille de bronze pour le troisième.

Cette compétition, accompagnée et sponsorisée par le Groupe industriel des ciments d'Algérie (GICA) et les entreprises algériennes Aymen Promotion, Sika Algérie et la société «Algal +», a permis aux architectes participants de proposer des solutions innovantes et durables pour transformer des espaces extérieurs et des terrasses d'immeubles dans la grande cité urbaine Ali Mandjeli de la wilaya de Constantine.

Les trois lauréats ont pris en considération, selon les membres du jury, les problématiques de l'économie de l'eau, la valorisation de la végétation et la promotion des énergies renouvelables, ainsi que les aspects et les spécificités de la société algérienne (traditions, la convivialité et les évènements telles que les fêtes de mariages).

Dans le cadre de leurs projets, ces candidats finalistes ont proposé des idées d'aménagements extérieurs des cours et artères de manière à créer des opportunités d'échanges, de rencontres et des espaces pour les enfants et les femmes, en intégrant des dimensions écologiques, esthétiques et sociétales.

Intervenant à cette occasion, Akli Amrouche, architecte urbaniste, directeur de la revue «Vie de Villes», a affirmé que les trois finalistes de cette 13ème édition ont été choisis parmi les 438 candidats qui étaient inscrits au départ à ce concours national.

M. Amrouche a également souligné que ce concours national d'architecture tend à devenir «une véritable tradition permettant aux jeunes participants de s'engager dans la réflexion et l'édification d'un nouveau type d'habitat qui est le reflet de la culture et de la civilisation algérienne».

Dans ce sillage, il a fait observer que l'ensemble des projets d'aménagements proposés par les candidats, qui ont eu recours aux nouvelles technologies de conception et matériaux innovants, sont réalisables et peuvent être soutenus par les maitres d'ouvrages, tout en motionnant que le jury qui a veillé à la sélection de ces trois finalistes est composé de professionnels et des architectes séniors ayant accumulé une longue expérience dans ce domaine.

Téléchargez notre Application mobile
ios