Début des travaux du 12e congrès de l'OUSA à Alger

النقابة
18/11/2023 - 14:45

Les travaux du 12e congrès de l'Organisation de l'unité syndicale africaine (OUSA) ont débuté, samedi au Centre international des conférences Abdelatif-Rahal (CIC, Alger), sous le thème «Renforcer l'action syndicale face aux mutations de l'emploi et aux nouveaux défis en Afrique», et ce sous le haut patronage du président de la République.

Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, Fayçal Bentaleb a présidé l'ouverture de ce congrès en présence du président de l'OUSA, Francis Atwoli, du secrétaire général de l'organisation Arezki Mezhoud et du secrétaire général de l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA), Amar Takdjout.

Ce congrès auquel participent plus de 100 délégués syndicaux représentant près de 50 Etats africains et des personnalités internationales, tend à mettre en exergue le rôle des organisations syndicales dans les mutations que connait le monde de l'emploi et leur contribution à relever les nouveaux défis en Afrique, en soulignant le rôle majeur de l'Algérie dans ce domaine.

A l'ouverture des travaux de cette rencontre africaine, une minute de silence a été observée à la mémoire des martyrs de la Palestine suite à l'agression sioniste contre Ghaza, avant l'exécution de l'hymne national palestinien et la levée du drapeau palestinien.

Dans une allocution à cette occasion, M. Bentaleb a affirmé que ce congrès «se tient dans un contexte marqué par le rôle croissant des syndicats face aux mutations en cours dans le tissu social, économique et environnemental et dans la structuration du marché du travail et des modes de travail , outre la nécessité d'améliorer le pouvoir d'achat et de préserver les garanties de la sécurité sociale et les droits fondamentaux du travail.

«Je suis confiant que votre congrès ouvrira de nouvelles perspectives pour aller de l'avant et à pas fermes vers le progrès et le développement du travail syndical africain», a dit le ministre souhaitant que  cette réunion soit sanctionnée par «des décisions et des recommandations à même de renforcer et d'améliorer l'avenir du travail, notamment en Afrique».

Ce congrès a été précédé par la tenue d'un atelier de travail organisé en coopération avec le bureau des activités pour les travailleurs du bureau international du travail, intitulé «Transition juste et globale vers des économies et des sociétés écologiquement durables: la femme et la jeunesse comme facteurs de changement», et ce les 16 et 17 novembre à Alger.

APS