Réinhumation des restes mortuaires de 81 Chouhada au village Ath Argane

Réinhumation des restes mortuaires de 81 Chouhada au village Ath Argane

Ath Argane
21/05/2024 - 18:28

Les restes mortuaires de 81 Chouhada ont été ré-inhumés, ce mardi, au cimetière des martyrs du village Ath Argane, commune d'Agouni Gueghrane à Tizi-Ouzou, en présence du ministre des Moudjahidine et des Ayants-droit, Laid Rebiga.

Etaient également présents, les autorités locales de la wilaya, des membres de l'Armée nationale populaire (ANP) et des familles de Chouhada, et de nombreux citoyens. 

«Cette initiative s'inscrit dans le cadre des efforts du ministère des Moudjahidine et des Ayants droit visant à honorer le parcours des valeureux Chouhada», a déclaré le ministre dans son allocution à l'occasion, soulignant que les Chouhada du village d'Ath Argane ont illuminé les chemins de cette région et ont consigné les gloires de la wilaya III historique, «réputée pour son esprit authentique de lutte et de sacrifice».

Il a ajouté que la mort au champ d'honneur des martyrs à travers différentes régions du pays «est la preuve de l'unité sacrée en laquelle croyait la génération de Novembre et leur foi en le mot +patriotique+, et la traduction de ce sentiment en une méthodologie de travail et un cadre de lutte».

Cette conviction, a-t-il dit, «a réuni les fronts de la Nation en un bloc compact, dont le maitre mot était une Algérie unie, qui fut à l'origine de la victoire de notre glorieuse révolution».

M. Rebiga a également affirmé que la génération de la révolution était porteuse d'un «message éternel» prescrivant la «nécessité de rester unis et solidaires, de rejeter toutes les formes de discrimination et de sanctifier le sol de la patrie pour que l'Algérie demeure un pays uni et indivisible».

Il a aussi souligné l'impératif de «préserver le legs de la génération de la Révolution et de poursuivre sa mission», représentée, a-t-il dit, par «l'édification d'une Algérie prospère et développée, dont les prémices ont commencé à poindre à l'horizon sous la direction du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, qui a pu, grâce à un programme de travail ambitieux, restituer la gloire passée de l'Algérie».

«Ce sont des acquis qu'il faut préserver et renforcer de manière à satisfaire les aspirations et espoirs des enfants de ce pays», a insisté le ministre.

Des représentants du comité du village et de l'Organisation nationale des moudjahidine (ONM), des élus locaux, au même titre que le wali Djilali Doumi, se sont succédés pour prendre la parole, assurant la nécessité de préserver l'unité nationale, pour laquelle plus d'1,5 million d'algériens ont sacrifié leurs vies. Quelque 144 chahids sont tombés au champ d'honneur au village Ath Argane pour l'indépendance de l'Algérie, selon le comité de ce village.