1er Mai : retour sur les récentes mesures en faveur de la population active

Population Algérie
30/04/2022 - 12:29

Réduction de l’impôt sur le revenu global (IRG), revalorisation du point indiciaire, augmentation du salaire national minimum garanti (SNMG) et mise en place de l’allocation chômage, parmi les récents acquis de la population active. Le gouvernement, à travers le ministère des Finances, actionne les mécanismes en faveur de l’amélioration du pouvoir d’achat et des conditions de vie des travailleurs. Un effort consenti malgré les répercussions économiques de la crise sanitaire du Covid-19. 

La suppression de l’IRG pour les revenus de moins de 30 000 DA et la réduction de l’IRG pour les salaires supérieurs à ce palier comptent parmi les mesures phares de la Loi de Finances 2022. À la réduction de l’IRG, s’ajoute la revalorisation du point indiciaire. L’incidence de ces deux mesures combinées sur les salaires est significative, explique Nacéra Moussaoui, Directrice des systèmes de paie à la Direction générale du budget : « l’augmentation des salaires varie entre 12% et 16%, soit en moyenne 5600 DA par salarié. »

Extrait de l’interview de Nacéra Moussaoui, Directrice des systèmes de paie à la Direction générale du budget au ministère des Finances, dans l’Invité de la matinale de la Chaine 1 de la Radio Algérienne

Pour financer ces nouveaux avantages salariaux, le Trésor public a dû consacrer d’importants montants, et cela malgré la crise économique induite par la pandémie. La réduction de l’IRG nécessite la mobilisation de 180 milliards de dinars par an. Toujours en cours de mise en œuvre, la revalorisation du point indiciaire a déjà coûté, pour la fonction publique, quelques 220 milliards de dinars annuellement. « Une avancée significative », estime la même responsable au ministère des Finances.

Extrait de l’interview de Nacéra Moussaoui, Directrice des systèmes de paie à la Direction générale du budget au ministère des Finances, dans l’Invité de la matinale de la Chaine 1 de la Radio Algérienne

Nacéra Moussaoui souligne que « la mise en place rapide de ces mesures compte parmi les priorités des hautes autorités du pays ». L’introduction de l’allocation chômage et l’augmentation du SNMG de 18.000 DA à 20.000 DA, décidées par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, en font la démonstration. En plus des travailleurs, c’est en réalité l’ensemble de la population en âge d’être active qui bénéficie de ces mesures. « Une façon de préserver la dignité des jeunes Algériens », annonçait le Président Tebboune, lors de l’une des rencontres périodiques, accordées à la presse nationale. 

Radio Algérie Multimédia

Téléchargez notre Application mobile
ios

 

Articles récents