Blida : un musée dédié à Frantz Fanon pour rendre hommage au militant anticolonialiste

Frantz Fanon
06/12/2022 - 15:07

Le musée Frantz Fanon de Blida qui sera ouvert au début de l'année 2023, constituera un espace idoine pour perpétuer la mémoire de ce militant anticolonialiste, profondément convaincu du droit du peuple algérien à l'indépendance dans un pays libre et digne, indiquent les promoteurs de cette initiative.

Dans l'objectif de préserver la mémoire de ce psychiatre, intellectuel et écrivain métis, né le 20 juillet 1925 à Fort-de-France en Martinique, l’association «Amis du musée Frantz Fanon», créée depuis six ans, a décidé d’ouvrir un musée au nom de ce militant anticolonialiste, qui a choisi l’Algérie comme patrie et a défendu la cause de son peuple qui militait pour son indépendance, jusqu'à sa mort le 6 décembre 1961 aux Etats-Unis d'Amérique (USA), a souligné à l’APS, un membre de cette association, à l'occasion du 61e anniversaire de la mort de Frantz Fanon.

Le Dr. Miloud Yebrir, médecin résidant en psychiatrie, précise que le musée, prévu à l’ouverture début 2023, sera abrité par le logement de fonction qu'occupait Frantz Fanon lorsqu’il exerçait à l’hôpital de Blida (Ex-Joinville) qui porte aujourd’hui son nom.

Le praticien a souligné l’achèvement des travaux de restauration de ce domicile, récupéré depuis près de trois ans, après avoir servi de logement de fonction à de nombreux médecins exerçant dans cet hôpital. La restauration, a-t-il dit, veille au respect de l’architecture originale (fenêtres hautes et hauts plafonds), et à la préservation de son mobilier et son décor d'antan.

Le musée englobera de nombreux objets personnels laissés par le Dr. Fanon, ce fervent défenseur de la cause algérienne, outre nombre d’ouvrages et articles de presse dans lesquels il a exprimé ses idées en faveur du droit des peuples à vivre en liberté et dénoncé le racisme sous toutes ses formes.

Il comprendra également des documents sur la vie du psychiatre, notamment la période consacrée à la défense de la cause algérienne et du droit du peuple algérien à l’indépendance, selon les explications de Dr. Yebrir.

La même association s'apprête également à lancer un projet de documentation de la vie de Frantz Fanon, qui n'a eu de cesse, à travers ses écrits, de répéter aux puissances coloniales que le respect et la considération s'arrachent par la force, a-t-il ajouté.

Pour la réussite de ce projet, Dr. Yebrir a lancé un appel à l'adresse des organismes publics concernés, pour un soutien à cette initiative, en fournissant, à l’association, divers documents sur cette personnalité historique.

 

Téléchargez notre Application mobile
ios