Boughali : les réformes de la politique de l'emploi concrétisées

Boughali APN Calendrier
07/05/2024 - 07:33

Le président de l'Assemblée populaire nationale (APN), M. Brahim Boughali a affirmé, hier lundi à Alger, que les «réformes substantielles» de la politique de l'emploi en Algérie, «sont désormais palpables», en dépit des défis et des difficultés rencontrées.

Dans une allocution prononcée lors d'une journée parlementaire sur «la politique de l'emploi en Algérie», en présence du Conseiller du président de la République, chargé des affaires politiques et des relations avec la jeunesse, la société civile et les partis politiques, Mohamed Chafik Mesbah et de membres du Gouvernement, M. Boughali a précisé que «les réformes substantielles liées à la politique de l'emploi se sont concrétisées sur le terrain en dépit des défis rencontrés, tels que la pandémie et la crise économique ayant touché la plupart des pays du monde, sans oublier la conjoncture internationale et régionale instable», ajoutant que l'Algérie a pu «surmonter tout cela grâce à une politique sage et clairvoyante».

Dans le cadre de la mise en œuvre des engagements du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, «plusieurs programmes d'emploi adoptés ont donné les résultats escomptés, ce qui constitue une expérience algérienne pionnière dans le domaine de l'emploi en général et de l'emploi des jeunes en particulier», a indiqué M. Boughali.

Il a relevé que cette expérience s'appuyait sur «des plans basés sur la diversification économique, la libre initiative, la stabilité de la carrière et l'amélioration du climat des affaires et des investissements, à l'aide d'une approche fondée sur la transparence et la lutte contre la corruption, ainsi que la moralisation de tous les aspects de la vie, dans le cadre d'une politique sociale qui protège les droits du citoyen algérien, et lui garantit une vie décente».

Cette orientation «s'est manifestée clairement dans le discours du président de la République à l'occasion de la fête des travailleurs, dans lequel il a souligné l'attachement aux acquis et aux réalisations enregistrées», a-t-il ajouté.

Dans le même contexte, M. Boughali a salué «l'intérêt accordé à la politique de l'emploi en Algérie, qui a permis la création de dizaines de milliers de postes d'emploi, et l'insertion de dizaines de milliers de bénéficiaires des dispositifs d'intégration, ainsi que le recrutement direct de milliers d'enseignants universitaires porteurs de diplômes de magistère et de doctorat dans une opération d'envergure inédite en Algérie, outre la création de start-up et le développement du système d'appui au PME, en sus de la mise en place d'un arsenal juridique pour encourager l'investissement».

A son tour, le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, Fayçal Bentaleb, a mis en avant les efforts de l'Etat en matière de «baisse du taux de chômage notamment chez les jeunes, à travers le renforcement des mécanismes du décollage économique» qui garantit la création d'emploi et de richesse.

Il a rappelé, dans ce sens, les mesures prises pour renforcer les mécanismes de l'emploi, notamment en ce qui concerne «la mise en place d'un arsenal juridique encourageant l'investissement et les différentes incitations offertes», outre les acquis réalisés dans le domaine de l'emploi, ainsi que la création de l'allocation chômage et l'institution de la nomenclature algérienne des métiers et des emplois (NAME), en sus de la numérisation des services fournis par le secteur.

De son côté, le ministre de l'Energie et des Mines, Mohamed Arkab, a présenté un exposé sur la stratégie de l'emploi dans le secteur, qui compte «près de 298.000 fonctionnaires», soulignant la contribution de ce secteur à «la promotion de la politique nationale de l'emploi axée principalement sur la création d'emplois permanents».

Il a également relevé l'importance accordée par le secteur à «la formation continue de l'élément humain pour le maintenir au diapason des développements mondiaux dans le domaine de l'énergie et des mines», ainsi que «le soutien à la politique d'intégration nationale pour la fabrication d'équipements et de pièces de rechange nécessaires aux activités du secteur et le soutien aux start-up activant dans le domaine de l'énergie et des mines».

Il convient de noter que cette journée parlementaire a été marquée par la présentation de plusieurs conférences portant sur plusieurs sujets, notamment «la politique nationale de l'emploi et le rôle de contrôle des services de la Direction Générale de la Fonction Publique», ainsi que «la contribution des établissements économiques publics à la mise en œuvre de la politique de l'emploi».

Téléchargez notre Application mobile
ios

 

Articles récents