Tindouf : le ministre des Travaux publics inspecte des projets importants et stratégiques du secteur  

ولاية تندوف
14/05/2024 - 10:46

Le ministre des Travaux publics et des Infrastructures de base, Lakhdar Rekhroukh a inspecté, lundi à Tindouf, plusieurs projets importants et stratégiques du secteur inscrits dans le cadre des investissements lancés par l'Etat en vue de développer les infrastructures du pays, indique un communiqué du ministère.

Lors de cette visite de travail, le ministre s'est enquis du projet de renforcement de la piste principale de l'aéroport du Commandant Ferradj (Tindouf) et de ses structures, soulignant «la nécessité de mobiliser les moyens matériels et humains nécessaires et d'opter pour le système de permanence 3x8 pour accélérer la cadence des travaux afin de le livrer dans les délais impartis», précise la même source.

M. Rekhroukh a donné des instructions au PDG du groupe d’infrastructure de travaux publics maritimes (GITRAMA) à l'effet de doter la Société nationale des grands travaux routiers (Sonatro) de tous les moyens nécessaires en vue de parachever le projet dans les délais fixés. 

Dans le même sillage, le ministre a donné des orientations au directeur des travaux publics de la wilaya de Tindouf pour la mise en place d'un programme spécial pour garantir les moyens nécessaires au projet, soulignant «son importance dans la dynamique que connait la wilaya».

M. Rekhroukh a également inspecté les chantiers du projet de réalisation de la nouvelle ligne minière reliant Bechar-Tindouf-Gara Djebilet sur une distance de 950 km. Cette ligne, dont la réalisation est confiée à l'Agence nationale d'études et de suivi de la réalisation des investissements ferroviaires (ANESRIF), «revêt une grande importance car elle ouvrira des perspectives de développement prometteuses pour la valorisation des ressources minières», précise le communiqué.

Le ministère a rappelé que la réalisation de ce mégaprojet stratégique comprend 3 tronçons, dont le premier relie la ville de Bechar au PK200 sur une distance de 200 km et dont la réalisation est confiée à un groupe de sociétés nationales. Ce projet sera réceptionné dans 30 mois.

A ce propos, le ministre a mis l'accent sur «la nécessité d'organiser et de renforcer les ateliers en moyens matériels et humains nécessaires, outre le respect des contrats conclus entre le groupe des entreprises chargées de la réalisation, de veiller à garantir la qualité des travaux et à renforcer les mécanismes de coordination entre les différents intervenants dans ce projet en vue de le livrer dans les délais fixés». 

Il a également donné des orientations à l’Agence nationale d’études et de suivi de la réalisation des investissements ferroviaires (ANESRIF) à l'effet «de suivre le projet de près»

 Après avoir insisté sur l'importance du facteur de planification dans la concrétisation de ce projet stratégique, le ministre a appelé les entreprises réalisatrices à la nécessité «de maitriser le rendement quotidien de la réalisation des travaux», tout en relevant «l'importance de la proactivité dans la résolution des problèmes inhérents à ce projet dans ses différents volets», a conclu le communiqué

APS

Téléchargez notre Application mobile
ios