Abdelhamid Terghini : « Le règlement du foncier touristique met l’investissement au cœur des stratégies sectorielles »   

02/06/2024 - 12:30

La 23e édition du Salon international du tourisme et des voyages (Sitev 2024), organisée du 30 mai au 2 juin à Oran, a vu une forte participation. Des rencontres professionnelles se sont déroulées, quatre jours durant, permettant aux opérateurs et des acteurs du tourisme  de s’y retrouver, a indiqué ce dimanche, le Chef du Cabinet du ministère du Tourisme, Abdelhamid Terghini, ajoutant que ces retrouvailles ont eu pour effet de « contracter des conventions pour améliorer leurs prestations et assurer des produits pour les familles algériennes et notre diaspora à l’étranger ».

Selon l’invité de l’émission « L’Invité de la rédaction », de la Chaîne 3 de la Radio algérienne, « cet espace est dédié par excellence aux affaires, à travers lequel il y a eu foules de B2B ».

Organisé par le commissariat du Sitev, sous l’égide du ministère du Tourisme et de l’Artisanat, ce salon a vu la participation de 475 exposants, venant de 16 pays, dont plusieurs pays leaders dans le tourisme, tels que l'Inde, l'Indonésie, la Tunisie, la Turquie et la Chine.

Cette édition, dit le responsable, est marquée par la signature, le 30 mai passé, d’un accord historique de jumelage entre l'Agence Foncière Touristique de Tunisie et l'Agence Nationale de l'Immobilier touristique d'Algérie. Cette convention a été signée par les ministres du Tourisme algérien et tunisien, messieurs, Mokhtar Didouche et Mohamed Moez Belhassine.

Cet accord permet, d’après lui, d'aller de l’avant en tirant profit de la large expérience tunisienne en termes d’aménagement et du développement territorial des espaces touristiques, via un partenariat signé entre l’Agence nationale du foncier touristique (l’ANFT) et l’Agence tunisienne du foncier.

« Cette convention signée a pour objet de mettre sur rail les nouvelles orientations des hautes autorités du pays, qui incitent à ce que l’investissement doit être au cœur des stratégies sectorielles », a-t-il rappelé, indiquant que « ce contrat va permettre à l’ANFT d’être, d’ores et déjà, opérationnelle dans les meilleurs délais ».

Une révolution dans le secteur du tourisme

Concernant le foncier, moteur de la dynamique d’investissement dans le tourisme, avec le financement, l’orateur explique qu’étant en pleine expansion touristique, l’Algérie vit une véritable révolution engagée contre une certaine lourdeur en termes de préparation, d’octroi, d’action et en termes d’accès à nos investisseurs au foncier, depuis la promulgation, par le président de la République des deux nouvelles lois à savoir celle de l’investissement et celle de l’octroi du foncier.

Le maillage, dit-il, est maintenant bien réalisé avec la mise en place de l’Agence algérienne de la promotion de l’investissement (AAPI), soutenu par les trois agences spécialisées dans le foncier industriel, urbain et touristique est bien pris en charge dans les volets temps et efficacité.

Et de souligner que « tout est mis sur une plateforme qui va booster l’investissement dans le secteur », expliquant que « tout investisseur va, désormais, trouver sur cette plateforme toutes les opportunités et postuler pour avoir un terrain puis procéder à toutes les démarches afin de lancer son projet ».

« Rien ne se fait, désormais, au hasard », insiste-t-il, ajoutant qu’« il y a une planification qui s’est mise en place, inspirée de la stratégie lancée en 2008 et du schéma directeur de l’aménagement touristique, qui émane, à son tour, de la stratégie nationale de l’aménagement du territoire (SNAT) d’où découle entre autres objectifs celui de « rendre l’Algérie visible à l’étranger à travers des promotions, des campagnes publicitaires afin que la destination Algérie soit connue par tous, ici et notamment à l’étranger ».   

Radio Algérie Multimédia

Téléchargez notre Application mobile
ios

 

Les plus lus