Election du 7 septembre : la Radio Algérienne organise une journée de formation en collaboration avec l’ANIE

Election du 7 septembre : la Radio Algérienne organise une journée de formation en collaboration avec l’ANIE

بغالي
22/06/2024 - 10:27

La Radio algérienne, en collaboration avec l'Autorité nationale indépendante pour les élections (ANIE), organise, ce samedi au Club culturel Aissa Messaoudi, une journée de formation au profit des responsables des chaînes radiophoniques nationales et régionales sur les aspects juridiques et professionnels dans la couverture des élections, sous le thème « l'élection présidentielle du 7 septembre comme modèle ».

Cette journée de formation a porté sur l'aspect juridique et constitutionnel des élections, a déclaré Mohamed Beghali, directeur général de la Radio Algérienne, ajoutant que « cette initiative s'inscrit dans le cadre de la présence permanente de la Radio Algérienne pour échanger des points de vue et des orientations afin d'assurer une couverture plus qualitative de ces échéances politiques importantes ».

En ce sens, M. Beghali a ajouté que « la Radio Algérienne fournira tous les mécanismes professionnels au personnel travaillant dans les chaînes de radio nationales et locales afin de couvrir les élections comme il se doit ».

M. Beghali a appelé à plus de vigilance, de professionnalisme et de sérieux dans l'accompagnement médiatique des élections présidentielles en raison de l'importance de cette échéance historique qui s'inscrit dans un contexte international, régional et local, soulignant « la nécessité pour les journalistes de bien préparer la couverture médiatique des élections, en connaissant parfaitement les noms des candidats et leurs parcours politiques et professionnelles ».

Du reste, M. Beghali a salué la richesse des discussions et des informations fournies au cours de la journée de formation, appelant à une définition précise des termes juridiques et à leur utilisation correcte, car il existe des différences fondamentales entre nombre d'entre eux.

Pour sa part, Karim Khalfane, conseiller du président de l'Instance nationale indépendante pour les élections (ANIE), a rappelé que « l'activité médiatique s'exerce librement dans le respect de la Constitution et des lois de la République », soulignant « la nécessité de vérifier les sources officielles avant de publier toute information ou nouvelle concernant le déroulement du processus électoral », ajoutant que « la presse nationale, en général, et la Radio Algérienne, en particulier, est un partenaire actif dans l'accompagnement du processus électoral ».

D'autre part, le professeur Ahcène Djaballah, a présenté dans son intervention un certain nombre de suggestions concernant le travail des journalistes sur le terrain, en particulier lors de la couverture des élections présidentielles.

M.  Djaballah a également abordé le rôle des sites de médias sociaux dans le suivi des développements, appelant à la nécessité de maintenir la vigilance des médias et de suivre tout ce qui est publié sur les médias virtuels en ce qui concerne les élections.

M. Djaballah a expliqué que « les principes généraux des journalistes sont basés sur l'engagement et l'adhésion aux lois électorales tout en s'efforçant de promouvoir la culture du vote parmi les citoyens et de les exhorter à participer au processus électoral ».

Le délégué de l'ANIE pour la région d’Alger, Mouloud Ben Nacef, a appelé les médias « à s'engager à informer les électeurs sur les programmes des candidats », tout en allouant un temps important aux candidats à travers les médias audio et audiovisuels pour présenter leurs programmes durant la campagne électorale.

M. Ben Nacef a souligné d’éviter les déclarations ou les idées qui appellent à la haine, s'assurer que « l'information est correcte », ainsi que « respecter la période de silence électoral » et « s'abstenir d'utiliser tout moyen publicitaire et tout sondage d'opinion », sans négliger la nécessité « de différencier les termes sondage et vote », considérant que le processus de vote est plus complet.

Ben Nacef a également indiqué que « l'instance est devenue une institution constitutionnelle » qui tient compte « de la spécificité de chaque étape », appelant à l'organisation de séminaires de formation à chaque étape, telle que la révision des listes électorales et la saisie des données.

Radio Algérie Multimédia