Boukhalfa Yaici : la question des énergies renouvelables doit être prioritaire dans plusieurs secteurs

16/05/2022 - 10:53

Avec l’arrivée de l’été, de simples gestes pourront avoir un effet positif sur la consommation énergétique. Néanmoins, il est plus que nécessaire d’équiper les édifices des institutions publiques, mais aussi les quartiers résidentiels, de moyens de l’énergie solaire, notamment dans les régions du sud, estime, ce mardi matin, dans l’Invité de la Rédaction de la Chaîne 3 de la Radio Algérienne, Boukhalfa Yaici, Directeur général du Cluster Energie solaire.  

L’intervenant plaide ainsi pour une mobilisation de la conscience des citoyens et de la volonté des pouvoirs publiques. Selon lui, « la question des énergies renouvelables doit être au cœur de notre réflexion dans plusieurs secteurs. »

Pour préserver cette ressource et lui trouver d’autres alternatives, Boukhalfa Yaici préconise le recours au modèle de l’autoconsommation, qui permet au consommateur d’utiliser la technologie du photovoltaïque pour produire sa propre énergie, et d’injecter le surplus dans le réseau de son distributeur. « Cela peut participer au changement du comportement du consommateur en l’encourageant à faire des économies », explique-t-il.

Le secteur de l’agriculture doit bénéficier des installations de l’énergie solaire

Près de 740,000 ha des terres ne sont pas raccordées par les réseaux d’électricité, révèle Boukhalfa Yaici, qui propose, pour l'amélioration de leurs conditions, la mise en place de stations solaires dédiées à l’alimentation de ces sites agricoles. Pour ce faire, l’intervenant appelle à débloquer des subventions pour l’installation des photovoltaïques. 

Près de 600 établissements scolaires déjà dotés d’installations solaires

Sur les 19.000 écoles, près de 600 ont déjà été dotées d’installations solaires, dévoile le Directeur général du Cluster Energie solaire. Selon lui, « ce qui bloque la généralisation du processus, ce sont installations qui devraient permettre d'injecter l’excès d’énergie dans le réseau électrique. C’est le mécanisme sur lequel se concentre actuellement le ministère de la Transition énergétiques. »

 

Radio Algérie Multimédia